Institut d'étude des intervalles

Épisode 3 – Traduction, translation, transposition

Le Tiret d’Alice – Épisode 3

Traduction, translation, transposition

Quels sont les langages développés par les artistes pour traduire l’expérience en mots, en images, en sons ou en geste? Toute expérience est-elle traduisible? Qu’en est-il des silences et des non-dits, des expériences réprimées ou invisibilisées?

De son premier roman Nuages dans la main en 1940, jusqu’à ses derniers textes publiés dans les années 1980, Alice Rivaz n’a eu de cesse de s’atteler à cette mission. Impressionnée par le cinéma muet, elle a cherché à retraduire l’expressivité et les potentialités sémantiques des silences et des gestes au moyen d’œuvres littéraires*. Inspirée par la musique qui était sa première vocation, elle en tire une sensibilité particulièrement musicale du langage. Enfin, consciente des hiérarchies de classe et de genre qui tendent à invisibiliser des pans entiers de l’expérience humaine – à commencer par les activités de soin et d’attention aux autres, dans le domaine du travail aussi bien que dans la sphère domestique –, Rivaz semble se donner pour tâche de les rendre visibles et de nous y rendre sensibles.

Ce troisième épisode du Tiret d’Alice prend pour thème la traduction dans un sens élargi, et marque également la publication cette année d’un dossier multilingue conçu en collaboration avec le Festival Babel et leur plateforme digitale Specimen. Cette collection de courts extraits tirés de ses romans, nouvelles et articles aborde une diversité de thèmes qui étaient chers à la romancière. Le dossier a été traduit dans les 7 langues les plus parlées à Genève – anglais, portugais, italien, allemand, espagnol, albanais et arabe – afin de contribuer à faire découvrir une œuvre littéraire majeure et si peu traduite** au delà de la barrière des langues, ainsi que pour mobiliser des publics allophones dans le cadre de nos activités à la Villa Bernasconi.

* voir Sylviane Dupuis, « Transposer dans l’écriture le cinéma muet », in Études de Lettres : revue de la Faculté des lettres de l’Université de Lausanne, 2002.
** De son vivant, Alice Rivaz a été traduite principalement en allemand par les soins de son traducteur historique Markus Hediger (aux éditions Lenos), et par la suite en italien. De nouvelles éditions italiennes (éditions Paginauno) et espagnoles (éditions Errata Naturae) ont été récemment publiées, et d’autres sont à prévoir à l’avenir grâce à l’engagement de l’Association Alice Rivaz.
– Image: Détail de la performance « Entre les deux épaules » de Caroline de Cornière (avec Rosangela Gramoni), filmée par Laura Cazador / Casa Moonrise, traitement graphique : Cécile + Roger

Programme

22 septembre 2024

Lectures, débats et performances

Villa Bernasconi, Lancy

Participant·e·x·s

Guillemette Bolens
Alexandre Gefen
Lucie Kim-Chi Mercier
Caroline de Cornière
Sylviane Dupuis
Compagnie K&A

Archives Sonores

Textes

Biographies des participant·e·x·s

Guillemette Bolens

Alexandre Gefen

Lucie Kim-Chi Mercier

Caroline de Cornière

Sylviane Dupuis

Compagnie K&A